La Naturopathie

décembre 12, 2018 0 Par mathilde daffos

La naturopathie moderne a émergée au début du 20ème siècle aux Etats-Unis. Daniel Lust, un immigrant allemand, a créé la première école de naturopathie à New-York en 1902, l’  « American School of Naturopathy ». Il utilisa le terme naturopathie que l’allemand John H. Sheel avait employé pour la première fois en 1895, venant de « nature » et « path » : le sentier de la nature. Lust, trouvant que ce terme décrivait très bien son approche de la santé, acheta ce dernier à Sheel.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est guillermo-riquelme-33827-unsplash-300x199.jpg.
Photo : Guillermo Riquelme

Cependant, les principes naturopathiques sont connus et appliqués depuis la nuit des temps. Hippocrate est sans doute le premier connu de nos jours à avoir poser les principes de cet art. Certains le considère comme le père de la naturopathie.

Depuis de nombreuses écoles ont vu le jour, et avec elles autant de différentes version de la naturopathie. Aucune n’a tord ou raison car l’art de la naturopathie est de trouver le chemin de la nature propre à chaque personne. En ce sens elle est une proposition d’évolution de son hygiène de vie pour se rapprocher de sa nature. Elle n’est pas une médecine qui lutte contre les maladies mais une démarche visant une amélioration de la santé.

Il est important d’avoir conscience de la dimension du cheminement dans l’approche naturopathique. Le changement d’habitudes de vie touche souvent des niveaux profonds. Ces transformations vont se réfléchir aux niveaux de tous les corps. C’est donc une randonnée qui dure une vie. Et une randonné en montagne ! Il faut donc adapte sa marche à la pente et à son niveau de vitalité. En tant que naturopathe je serai votre accompagnatrice en santé. A l’image de l’accompagnateur en montagne on trouvera le sentier qui vous convient en tenant compte de votre santé, de la météo, de la saison, de vos équipements…

Les maladies deviennent alors un signe, une indication d’un déséquilibre au niveau des différents corps (physique, mental, énergétique et émotionnel). Cette démarche de vie implique également une évolution dans la connaissance de soi-même. Chaque maladie et épreuves de vie devient une invitation à faire un pas de plus.
Mon rôle, en tant que naturopathe, est de proposer des changements d’habitudes de vie, en fonction de la personne et de mes connaissances. Ces recommandations auront pour but de vous mettre sur le chemin de votre santé. Mais c’est à vous de parcourir le chemin.

« Vous pouvez avec certitude améliorer un seul petit coin de l’univers : vous-même. » Aldous Huxley

La naturopathie est une disciple qui prend en considération la personne globalement. Elle peut toucher tous les aspects de la vie. En effet elle prends en compte de nombreux facteurs de santé :

  • l’eau (qualité, quantité…)
  • l’air
  • l’alimentation
  • l’activité physique
  • les temps de repos (physique, psychique, mental, sommeil…)
  • l’ensoleillement
  • et d’autres encore

Un principe majeur de la naturopathie est le pouvoir d’auto-guérison de nos organismes.

« Chaque fois qu’un malade (situé en dehors du cadre lésionnel […]) s’investit suffisamment pour modifié son mode vie, il mobilise une énergie vitale considérable qui est le carburant le plus précieux de la régénérescence et de l’auto-guérison. » Daniel Kieffer, Naturopathie.


Le naturopathe tient compte de tous ces facteurs de santés, en fonction du tempérament de la personne qui consulte afin de proposer une hygiène de vie qui mettra votre organisme dans des conditions d’autorégulation.