Golden Milk

Une amie m’a parlé du golden milk (ou lait d’or) pendant des mois. Le moment n’étant pas venu pour moi, l’information entrait par une oreille pour ressortir aussitôt par l’autre. Jusqu’au moment où lors d’un week-end chez elle, elle m’a préparé cette fameuse boisson.

Je suis tombée amoureuse instantanément.

C’est un Régal, autant vous dire que la production de lait d’or à la maison a pris un sacré essor. 

Ses bienfaits 

Depuis des années j’ai conscience des bienfaits du curcuma. Je ne vais pas me lancer dans la liste (interminable) des bienfaits du curcuma. Tout simplement car cette liste est : interminable. Simplement il est très utile dans la situation du « inflammaging » comme disent les Américains, qui est une combinaison de « inflammation » et « aging », c’est-à-dire un vieillissement cellulaire prématuré dû à l’inflammation.

Voici l’excellent article de Christophe Bernard sur les bienfaits du curcuma si vous souhaitez en savoir plus.

Il est donc intéressant d’intégrer le curcuma dans notre vie d’une manière régulière. C’est un incroyable protecteur.

Je sais également la magnificence de son action lorsqu’il est combiné au gingembre et au poivre. J’utilise le combo régulièrement en cuisine. Cependant les doses restent je trouve assez basses. Malgré mon amour pour les tisanes, le curcuma en tisane n’est pas ma tasse de thé… (il paraît tout de même qu’en ajoutant du citron cela devient une boisson tout à fait buvable).

À la découverte du lait d’or dans laquelle je pouvais mettre ce trio avec en plus des lipides (parce que le gras c’est la vie) pour optimiser l’assimilation et bénéficier au mieux de leurs bienfaits j’ai été ravie. En plus (et surtout) c’est un Régal, autant vous dire que la production de lait d’or à la maison a pris un sacré essor.

Sans plus attendre, voici comment je procède pour le moment (je n’en suis qu’au début de la phase d’expérimentation…).

Je prépare une pâte à l’avance que je conserve au frigo. Comme ça je peux me préparer ma tasse de golden milk très simplement tous les jours.

La Golden Pâte 

  • 9 cuil. à café de curcuma
  • 5 cuil. à café de gingembre moulu
  • 1 cuil. à café de poivre moulu
  • 1 cuil. à café de cardamone moulu (optionnel)
  • 1 cuil. à café de cannelle de Ceylan moulu (optionnel)
  • Vanille (optionnel)
  • 1 cuil. à soupe de ghee
  • 1 cuil. à soupe d’huile de coco
  • De l’eau osmosée (a bisto de nas)

Verser le tout dans un casserole en inox. Feu moyen, et remuer avec une cuillère en bois jusqu’à l’obtention d’un pâte qui se tient. Un peu du style pâte à modeler.

Réserver dans un bocal en verre. Laisser refroidir avant de mettre au frigo.

Golden pâte

Le Golden Milk

  • 1 cuil. à café de golden pâte
  • 1 cuil. à café d’huile de coco
  • 33 cl de lait de coco (j’ai également essayé avec du lait d’amande maison…. la régalouze !) ou lait de votre choix
  • Miel, sirop d’érable, de goyave ou sucre (optionnel)
  • Pâte d’oléagineux : cacahuètes, sésame, pistache… (la c’est vraiment pour le summum de la gourmandise, si vous voyez ce que je veux dire)

 

Dans une casserole, mettre la Golden pâte, l’huile de coco. Faire chauffer doucement. Rajouter le lait et mélanger vivement pour harmoniser le mélange.

Monter à température sans faire bouillir.

Servir et ajouter le pouvoir sucrant et la pâte d’oléagineux suivant les goûts.

Bon régal !

Golden milk, prêt à être dégusté !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager :