Le piège du pourquoi ou la justification

Le sens du pourquoi

Dans de nombreux programmes que j’ai suivi ou dans tout ce monde de l’entrepreneuriat la question du pourquoi j’ai énormément visitée. Il faut trouver son «  Grand Pourquoi ». Dans le milieu spirituel également parce que revenir à l’origine des choses il faut donc trouver sa « Mission de Vie ». Assez important en psychologie aussi, on revient souvent à l’enfance, aux blessures dans l’enfance qui ont toutes un effet papillon sur notre vie. Qui nous ont fait adopter des comportements et c’est vrai que pourquoi il est passionnant. Sauf que ce n’est pas non plus le truc le plus important en lui même. 

 

Ce qui est important c’est de se reconnecter avec ce que veut dire pourquoi. Même aux petits pourquoi. Juste avec le mouvement du pourquoi. Mouvement que nous avons oublié parce que dans notre éducation occidentale quand on a demandé pourquoi on nous a répondu comment. C’est à dire que la réponse que l’on nous donnait n’était pas pourquoi c’était comment ? C’est quelque chose que  l’on a assimilé profondément. Voici un exemple pour que se soit un peu plus clair : Quand un enfant vient te voir et te dis « pourquoi le ciel est bleu ? » Une des réponses sont assez courantes c’est : « La terre, tu vois, a ce que l’on appelle une atmosphère, une couche de gaz qui l’entoure, comme la peau d’une orange. Et quand les rayons du soleil pénètre l’atmosphère ils sont filtrés. Les couleurs sont filtrées et cela fait apparaître un ciel bleu. » On peut vraiment croire que : voila j’ai répondu au pourquoi, je pourrais rentrer plus dans les détails mais voilà pourquoi le ciel est bleu.

Nous avons perdu le sens du Pourquoi. Il est important de renouer avec son pouvoir. Ce n’est pas juste : « il faut que je trouve pourquoi je suis sur terre ma mission de vie pour être heureuse » Bien sûr ça aide de réfléchir à quelles sont tes forces et ses faiblesses. Souvent nous le faisons déjà assez inconsciemment. J’ai pu voir chez mes clientes une conscientisation de certaines force ou faiblesses en même temps que la conscientisation de tout ce qu’elles avaient déjà mis en place dans leur manière de fonctionner. Biensur on développe des comportements par rapport à nos blessures, mais souvent on a aussi mis en place des comportements qui sont adaptés à notre nature naturellement parce que nous malgré que l’on soit parfois enfermée dans ce monde de l’homme nous sommes profondément, réellement connecter derrière tout ça à notre être naturel. Car il est notre origine, notre constitution fondamentale.

Ce qui est important c'est de se reconnecter avec ce que veut dire pourquoi. Même aux petits pourquoi. Juste avec le mouvement du pourquoi.

l’origine : mouvement initiateur

Pour reprend l’exemple de l’enfant peut-être que comme réponse on peut l’inviter à regarder le ciel. À lever les yeux vers le ciel, à regarder cette couleur, à contempler ce bleu, à s’en remplir tout entier. Et simplement lui demander « Qu’est ce que tu ressens ? » Nous invitant nous même en en faire de même. Parce que peut-être que l’on ne s’est jamais posé la question parce que justement l’on croit savoir. C’est ça aussi je trouve le pouvoir extraordinaire des enfants. Alors peut-être qu’en le regardant il te fera te sentir protégée et libre en même temps. Une protection mais qui n’enferme pas, qui te fait te sentir étendue, connectés avec une perspective qui s’ouvre : illimitée. Peut-être que là ces questions et perceptions là vont apporter un pourquoi différent. Global, profond.

Je ne suis pas du tout contre les sciences, j’ai fait des études scientifiques et travailler dans la recherche en neuroscience. Le côté de recherche nourrit vraiment une partie de mon être simplement j’ai quitté le monde de la recherche parce que je trouvais que c’était des sciences mortes. Qui répondent aux comment et qui ne répond plus du tout au pourquoi.

C’est important de revenir à l’origine, de revenir au mouvement initiateur. C’est à lui que peut nous amener la question. Pourquoi est plus proche du centre, de l’origine du mouvement d’expansion, du mouvement de la Vie (qui je le rappelle n’est pas qu’expansion). Le cercle et son centre est une représentation que je prends souvent pour explorer les mouvements fondamentaux du féminin et du masculin. Le centre est l’origine, l’unité, de lui apparaît un mouvement qui s’en éloigne. Et le cercle va venir contenir ce mouvement et lui permettre d’exister. Lorsque l’on explore le pourquoi, on s’approche au plus proche du centre. Et c’est pour ça qu’il est aussi important. Pas plus que le reste sauf que ce n’est pas un espace que l’on nous a appris à visiter. Tout simplement parce que le monde de l’Homme s’est éloigné de cette origine naturelle de notre être.

Pour en venir au sujet de l’article : un des piège lorsque l’on renoue avec le pourquoi est la justification. Je me suis rendu compte que notamment grâce au travail que je fais concernant avec La Vie en Simples, d’aller chercher c’est quoi le message que je souhaitais faire passer. Une des choses qui en est ressorti, est que j’ai essayé beaucoup de justifier les décisions que je prenais.

retrouver la source

La justification, indice d’interférences.

Cette justification a un rapport avec ce pourquoi. Où tu te justifie parce que tu veux justifier ton pourquoi mais il n’y a pas de justification à avoir lorsque le pourquoi est vraiment le pourquoi.

En fait lorsqu’il n’est pas un comment. Si dans une décision que l’on prend l’origine vient de l’extérieur et que l’on ne connaît pas le pourquoi, et bien cette décision là on va essayer de la justifier. Parce qu’elle n’a pas l’accroche, l’ancrage, le mouvement initiateur qui viennent du centre ? De son propre centre. Et lorsque l’on change notre perception, notre notre manière de vivre pour faire de ce centre notre centre, il y a plus besoin de se justifier. Parce que le pourquoi est compris dans le choix, dans l’action. Quand ce qui nous anime a pour origine le centre, quand le mouvement part du centre et qu’il va jusqu’au cercle qui permet de le contenir, et donc qui est la manifestation, la densification, il n’y a plus de justification. L’acte, que tu vas poser, va contenir pourquoi. En venant du centre il passe par le pourquoi et du coup plus tu vas poser des actions venant de ton centre, venant de ton d’être naturel profond, plus tu vas voir en fait quand tu pose des actes qui ne sont pas centrés, tu vas pouvoir voir avec plus de recul que tu es en train de justifier. La justification va devenir un indice que ça peut-être tu le fais pas vraiment de ton centre qu’il y a des interférences extérieures ou/et de ton sac de nœuds psychologiques que tu te traînes.

Je te souhaite une excellente journée et je te dis à bientôt pour de nouvelles aventures.

Avec Amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager :